Les vice-premiers ministres fédéraux, accompagnés des ministres de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) et des Pensions Karine Lalieux (PS), se sont retrouvés au 16 rue de la Loi peu après 19h00 afin d'aborder le dossier de la fermeture définitive des centrales nucléaires en 2025. Le gouvernement est sous pression sur cette question depuis un certain temps déjà, d'autant plus que le MR continue de s'opposer catégoriquement à une sortie complète du nucléaire. La réunion du "kern" a duré jusque peu avant 1h00, sans toutefois aboutir à un accord. Toutes les options y ont été analysées "en profondeur", indique-t-on de source gouvernementale. Les ministres devraient se revoir cette semaine encore sur le dossier énergie mais la discussion va, d'ici là, se poursuivre au sein de groupes de travail inter-cabinets ministériels. Ces derniers devront clarifier un certain nombre de questions techniques et juridiques dès ce mardi matin, selon une source, "pour continuer à avancer structurellement dans le sens d'une décision". Assurer la sécurité d'approvisionnement et le contrôle des prix à partir de 2025 reste "'l'unique objectif". (Belga)

Les vice-premiers ministres fédéraux, accompagnés des ministres de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) et des Pensions Karine Lalieux (PS), se sont retrouvés au 16 rue de la Loi peu après 19h00 afin d'aborder le dossier de la fermeture définitive des centrales nucléaires en 2025. Le gouvernement est sous pression sur cette question depuis un certain temps déjà, d'autant plus que le MR continue de s'opposer catégoriquement à une sortie complète du nucléaire. La réunion du "kern" a duré jusque peu avant 1h00, sans toutefois aboutir à un accord. Toutes les options y ont été analysées "en profondeur", indique-t-on de source gouvernementale. Les ministres devraient se revoir cette semaine encore sur le dossier énergie mais la discussion va, d'ici là, se poursuivre au sein de groupes de travail inter-cabinets ministériels. Ces derniers devront clarifier un certain nombre de questions techniques et juridiques dès ce mardi matin, selon une source, "pour continuer à avancer structurellement dans le sens d'une décision". Assurer la sécurité d'approvisionnement et le contrôle des prix à partir de 2025 reste "'l'unique objectif". (Belga)