L'accord de gouvernement confirme la sortie du nucléaire en 2025, avec toutefois une évaluation en 2021. Si celle-ci révélait des problèmes en terme d'approvisionnement, les réacteurs de Tihange 3 et de Doel 4 continueraient à fonctionner. "Pour la première fois dans l'histoire économique de notre pays, c'est un gouvernement et non un grand groupe international qui ferme des installations industrielles en ordre de marche, pouvant encore rendre de nombreux services pendant 2 décennies au moins", pointe samedi la Confédération Nationale des Cadres. "Le 9 octobre dernier nous avons mobilisé près de 600 personnes à Tihange et à Doel. Nous continuerons à exercer dans les semaines qui viennent, la pression nécessaire sur le gouvernement afin qu'il revoie rapidement sa copie", ajoute-t-elle. (Belga)

L'accord de gouvernement confirme la sortie du nucléaire en 2025, avec toutefois une évaluation en 2021. Si celle-ci révélait des problèmes en terme d'approvisionnement, les réacteurs de Tihange 3 et de Doel 4 continueraient à fonctionner. "Pour la première fois dans l'histoire économique de notre pays, c'est un gouvernement et non un grand groupe international qui ferme des installations industrielles en ordre de marche, pouvant encore rendre de nombreux services pendant 2 décennies au moins", pointe samedi la Confédération Nationale des Cadres. "Le 9 octobre dernier nous avons mobilisé près de 600 personnes à Tihange et à Doel. Nous continuerons à exercer dans les semaines qui viennent, la pression nécessaire sur le gouvernement afin qu'il revoie rapidement sa copie", ajoute-t-elle. (Belga)