Les refus ont été signés mardi et seront notifié et affichés dans les communes concernées (Flémalle et Charleroi) dans les jours qui viennent. À partir de cette date, un délai de 60 jours s'ouvrira pour introduire un éventuel recours au Conseil d'État. La première enchère fédérale dans le cadre du Mécanisme de rémunération de capacité (CRM), censé garantir la sécurité d'approvisionnement électrique dans le cadre de la sortie du nucléaire, avait retenu le projet des Awirs, ainsi que celui de Vilvorde. La Région flamande a décidé mardi soir de rejeter le premier pour la centrale brabançonne. Bien qu'ayant obtenu un permis, Electrabel n'avait finalement pas déposé de candidature pour le projet carolo d'Amercoeur. (Belga)

Les refus ont été signés mardi et seront notifié et affichés dans les communes concernées (Flémalle et Charleroi) dans les jours qui viennent. À partir de cette date, un délai de 60 jours s'ouvrira pour introduire un éventuel recours au Conseil d'État. La première enchère fédérale dans le cadre du Mécanisme de rémunération de capacité (CRM), censé garantir la sécurité d'approvisionnement électrique dans le cadre de la sortie du nucléaire, avait retenu le projet des Awirs, ainsi que celui de Vilvorde. La Région flamande a décidé mardi soir de rejeter le premier pour la centrale brabançonne. Bien qu'ayant obtenu un permis, Electrabel n'avait finalement pas déposé de candidature pour le projet carolo d'Amercoeur. (Belga)