"Ici, à Vilvorde, la ministre Demir a pris la seule décision correcte. Nous sommes heureux qu'en Flandre aussi, on ait pris conscience de la nécessité de se débarrasser de la dépendance aux énergies fossiles qui menace notre planète et notre santé", a réagi le comité d'action Leefbare Noordrand (dont le nom peut être traduit par "Une périphérie nord vivable"). À Vilvorde, le fournisseur d'énergie Engie-Electrabel souhaitait remplacer une ancienne installation qui fournit actuellement moins de la moitié de la nouvelle capacité qui était projetée. Mais le permis environnemental nécessaire a fait l'objet d'un rejet. La procédure de recours se termine elle aussi par un avis négatif. L'émission de 107.000 kg d'ammoniac constitue un problème, estime le gouvernement flamand. La ministre donne par contre un avis positif pour l'extension d'une centrale électrique au gaz à Wondelgem (Gand), exploitée par Luminus. Cette autorisation est accordée à condition que l'installation soit neutre en énergie d'ici 2040. Cette centrale électrique générerait 390 MW. Le projet de Wondelgem n'avait pas été retenu dans le cadre des enchères CRM lancées par le fédéral. Dégaze/Tegengas affirme être prêt à introduire un recours contre le permis accordé pour Wondelgem. (Belga)

"Ici, à Vilvorde, la ministre Demir a pris la seule décision correcte. Nous sommes heureux qu'en Flandre aussi, on ait pris conscience de la nécessité de se débarrasser de la dépendance aux énergies fossiles qui menace notre planète et notre santé", a réagi le comité d'action Leefbare Noordrand (dont le nom peut être traduit par "Une périphérie nord vivable"). À Vilvorde, le fournisseur d'énergie Engie-Electrabel souhaitait remplacer une ancienne installation qui fournit actuellement moins de la moitié de la nouvelle capacité qui était projetée. Mais le permis environnemental nécessaire a fait l'objet d'un rejet. La procédure de recours se termine elle aussi par un avis négatif. L'émission de 107.000 kg d'ammoniac constitue un problème, estime le gouvernement flamand. La ministre donne par contre un avis positif pour l'extension d'une centrale électrique au gaz à Wondelgem (Gand), exploitée par Luminus. Cette autorisation est accordée à condition que l'installation soit neutre en énergie d'ici 2040. Cette centrale électrique générerait 390 MW. Le projet de Wondelgem n'avait pas été retenu dans le cadre des enchères CRM lancées par le fédéral. Dégaze/Tegengas affirme être prêt à introduire un recours contre le permis accordé pour Wondelgem. (Belga)