"Un kamikaze a tenté de frapper un poste de police à l'entrée du port, mais les forces de sécurité ont ouvert le feu et l'ont abattu, provoquant l'explosion du véhicule", a expliqué l'officier de police Abdukadir Ahmed. "Deux policiers et cinq civils ont été blessés", a-t-il ajouté. Selon des témoins, les policiers ont fait feu sur la voiture après que son chauffeur eut refusé de s'arrêter à un check-point. La tentative d'attentat n'a pas été revendiquée, mais ce genre d'attaque est généralement attribué par les autorités aux militants islamistes chebab qui poursuivent leur offensive contre l'Etat somalien et ses soutiens internationaux. Les attentats à la bombe sont assez fréquents à Mogadiscio, mais leur rythme s'est notablement ralenti ces derniers mois. (Belga)

"Un kamikaze a tenté de frapper un poste de police à l'entrée du port, mais les forces de sécurité ont ouvert le feu et l'ont abattu, provoquant l'explosion du véhicule", a expliqué l'officier de police Abdukadir Ahmed. "Deux policiers et cinq civils ont été blessés", a-t-il ajouté. Selon des témoins, les policiers ont fait feu sur la voiture après que son chauffeur eut refusé de s'arrêter à un check-point. La tentative d'attentat n'a pas été revendiquée, mais ce genre d'attaque est généralement attribué par les autorités aux militants islamistes chebab qui poursuivent leur offensive contre l'Etat somalien et ses soutiens internationaux. Les attentats à la bombe sont assez fréquents à Mogadiscio, mais leur rythme s'est notablement ralenti ces derniers mois. (Belga)