"A partir du 8 février, le conseil des candidats de l'opposition ne reconnaît plus Farmajo comme président légitime" et "n'acceptera aucune forme d'extension de son mandat sous la pression", a annoncé dimanche soir dans un communiqué ce groupe de différents dirigeants nourrissant des ambitions présidentielles. (Belga)

"A partir du 8 février, le conseil des candidats de l'opposition ne reconnaît plus Farmajo comme président légitime" et "n'acceptera aucune forme d'extension de son mandat sous la pression", a annoncé dimanche soir dans un communiqué ce groupe de différents dirigeants nourrissant des ambitions présidentielles. (Belga)