Cette explosion a eu lieu le long de la route Maka Al-Mukarama, une artère très fréquentée qui mène au palais présidentiel. "J'ai vu les corps de sept personnes tuées, mais le bilan pourrait être plus élevé. Certaines personnes ont été grièvement blessées dans un salon de thé proche de la route où le véhicule a explosé", a indiqué un témoin, Muhidin Ali. Abdirahman Mohamed, un autre témoin, a pour sa part affirmé avoir comptabilisé 10 corps. Selon les services ambulanciers de la capitale, au moins huit personnes ont été blessées. Les militants islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué l'attentat contre l'hôtel, qui abritaient selon eux des "officiels et apostats". Un peu plus tôt, une autre explosion avait eu lieu dans l'est de la capitale à un barrage de l'armée, quand des soldats avaient arrêté un minibus suspect. Au moins quatre personnes ont été blessées dans cet attentat. (Belga)

Cette explosion a eu lieu le long de la route Maka Al-Mukarama, une artère très fréquentée qui mène au palais présidentiel. "J'ai vu les corps de sept personnes tuées, mais le bilan pourrait être plus élevé. Certaines personnes ont été grièvement blessées dans un salon de thé proche de la route où le véhicule a explosé", a indiqué un témoin, Muhidin Ali. Abdirahman Mohamed, un autre témoin, a pour sa part affirmé avoir comptabilisé 10 corps. Selon les services ambulanciers de la capitale, au moins huit personnes ont été blessées. Les militants islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué l'attentat contre l'hôtel, qui abritaient selon eux des "officiels et apostats". Un peu plus tôt, une autre explosion avait eu lieu dans l'est de la capitale à un barrage de l'armée, quand des soldats avaient arrêté un minibus suspect. Au moins quatre personnes ont été blessées dans cet attentat. (Belga)