"Nous ne cherchons pas un conflit avec la Russie, mais nous répondrons si la Russie continue ses activités", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse à la fin du sommet de l'Otan à Bruxelles. Joe Biden a reconnu que Vladimir Poutine est un homme "intelligent" et "dur". Mais il doit comprendre que la mort de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny serait "une tragédie", a-t-il averti. Le président américain a également dénoncé les "actes agressifs de la Russie" et insisté sur sa volonté et celle de l'Otan de "soutenir l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine". La Russie a annexé la Crimée en 2014 et soutient les séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine. "Nous ferons tout notre possible pour que l'Ukraine puisse résister à l'agression", a assuré Joe Biden. Mais il a prévenu que l'adhésion de l'Ukraine a l'Otan, réclamée avec insistance par le président Volodymyr Zelensky, ne dépendait pas de lui, mais d'une décision des trente membres de l'Otan. (Belga)

"Nous ne cherchons pas un conflit avec la Russie, mais nous répondrons si la Russie continue ses activités", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse à la fin du sommet de l'Otan à Bruxelles. Joe Biden a reconnu que Vladimir Poutine est un homme "intelligent" et "dur". Mais il doit comprendre que la mort de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny serait "une tragédie", a-t-il averti. Le président américain a également dénoncé les "actes agressifs de la Russie" et insisté sur sa volonté et celle de l'Otan de "soutenir l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine". La Russie a annexé la Crimée en 2014 et soutient les séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine. "Nous ferons tout notre possible pour que l'Ukraine puisse résister à l'agression", a assuré Joe Biden. Mais il a prévenu que l'adhésion de l'Ukraine a l'Otan, réclamée avec insistance par le président Volodymyr Zelensky, ne dépendait pas de lui, mais d'une décision des trente membres de l'Otan. (Belga)