Le montant global de l'enveloppe attribuée pour l'ensemble des mutuelles s'élève à 1,15 milliard d'euros (chiffre 2013), explique le quotidien. Ce montant est réparti en fonction du nombre d'affiliés et tient compte de facteurs liés à la charge de travail accrue pour certaines catégories d'affiliés. Or la ministre a décidé de revoir les critères retenus pour la répartition de l'enveloppe de frais d'administration. Les invalides (malades de longue durée), chômeurs et les veuves ne seront plus surpondérés. Comme Solidaris assure proportionnellement plus de malades de longue durée, la mutuelle s'estime lésée. La mesure "risque d'inciter les mutualités à prendre des mesures défavorables aux travailleurs malades en les poussant à un retour à l'emploi trop précoce et dans de mauvaises conditions", dénonce Jean-Pascal Labille, secrétaire général de Solidaris.