"En raison des mauvaises ventes à l'automne, 55% des commerces de mode ont actuellement plus en stock que l'an dernier au début des soldes, spécialement pour les articles d'hiver classiques", détaille le SNI.

Pour Unizo, ce constat peut s'expliquer par la crise et des températures assez douces jusqu'ici. Après un automne décevant, les commerces de mode attendent avec impatience les soldes d'hiver, selon le SNI. De son côté, l'Unizo précise que les commerçants sondés se montrent plutôt pessimistes pour ce mois de janvier, même si le début des soldes devrait être l'occasion de signer quelques bons chiffres, la période coïncidant avec les derniers jours des vacances de Noël.

"En raison des mauvaises ventes à l'automne, 55% des commerces de mode ont actuellement plus en stock que l'an dernier au début des soldes, spécialement pour les articles d'hiver classiques", détaille le SNI. Pour Unizo, ce constat peut s'expliquer par la crise et des températures assez douces jusqu'ici. Après un automne décevant, les commerces de mode attendent avec impatience les soldes d'hiver, selon le SNI. De son côté, l'Unizo précise que les commerçants sondés se montrent plutôt pessimistes pour ce mois de janvier, même si le début des soldes devrait être l'occasion de signer quelques bons chiffres, la période coïncidant avec les derniers jours des vacances de Noël.