L'ultime offensive des alliés avait permis, au bout de trois mois, de faire plier l'armée allemande qui avait battu en retraite. La randonnée, en uniforme d'époque, des cavaliers canadiens, allemands, suisses, anglais ou encore australiens avait commencé le 15 septembre à Cambrai (France), ville libérée par les alliés le 9 octobre 1918. Avant d'arriver à Mons, ils étaient passés par Valenciennes, Hensies et Saint-Ghislain. La colonne a été reçue samedi à l'Hôtel de Ville par les autorités. Des démonstrations de cavalerie seront organisées dimanche à l'Hippodrome de Wallonie à Ghlin, avant une grande parade finale dans l'après-midi. (Belga)

L'ultime offensive des alliés avait permis, au bout de trois mois, de faire plier l'armée allemande qui avait battu en retraite. La randonnée, en uniforme d'époque, des cavaliers canadiens, allemands, suisses, anglais ou encore australiens avait commencé le 15 septembre à Cambrai (France), ville libérée par les alliés le 9 octobre 1918. Avant d'arriver à Mons, ils étaient passés par Valenciennes, Hensies et Saint-Ghislain. La colonne a été reçue samedi à l'Hôtel de Ville par les autorités. Des démonstrations de cavalerie seront organisées dimanche à l'Hippodrome de Wallonie à Ghlin, avant une grande parade finale dans l'après-midi. (Belga)