"Hier/jeudi, nous n'avions plus que 82 lits en soins intensifs disponibles, cela veut dire que certains sites hospitaliers n'ont plus de lits disponibles en soins intensifs", a-t-il souligné. "Nous avons encore à l'esprit la terrible situation en Italie l'an dernier dans les hôpitaux mais nous ne sommes pas si loin de ce type de scénario en Belgique", a-t-il ajouté. (Belga)

"Hier/jeudi, nous n'avions plus que 82 lits en soins intensifs disponibles, cela veut dire que certains sites hospitaliers n'ont plus de lits disponibles en soins intensifs", a-t-il souligné. "Nous avons encore à l'esprit la terrible situation en Italie l'an dernier dans les hôpitaux mais nous ne sommes pas si loin de ce type de scénario en Belgique", a-t-il ajouté. (Belga)