L'origine de l'incident reste imprécis. Un important dispositif de secours a été déployé.

Quelque 90 trains par heure empruntent les voies de la gare Centrale en fin d'après-midi. Quatre des six voies de la station demeurent opérationnelles, mais d'importants retards sont à prévoir.

"Le train impliqué dans les faits circulait de Bruxelles-Midi à Alost. Son conducteur est en état de choc et le train va être évacué le plus rapidement possible afin que le trafic sur cette voie puisse reprendre normalement. Deux voies sont inaccessibles et l'impact sur la circulation s'en fera ressentir jusqu'à la fin de l'heure de pointe", indique Thierry Ney, porte-parole de la SNCB.

L'origine de l'incident reste imprécis. Un important dispositif de secours a été déployé. Quelque 90 trains par heure empruntent les voies de la gare Centrale en fin d'après-midi. Quatre des six voies de la station demeurent opérationnelles, mais d'importants retards sont à prévoir. "Le train impliqué dans les faits circulait de Bruxelles-Midi à Alost. Son conducteur est en état de choc et le train va être évacué le plus rapidement possible afin que le trafic sur cette voie puisse reprendre normalement. Deux voies sont inaccessibles et l'impact sur la circulation s'en fera ressentir jusqu'à la fin de l'heure de pointe", indique Thierry Ney, porte-parole de la SNCB.