L'attaque a été perpétrée devant un centre commercial à Tai Koo Shing, un quartier de la classe moyenne hongkongaise, où des manifestants pro-démocratie s'étaient rassemblés une partie de la journée. Des images télévisées ont montré Andrew Chiu, une figure locale de la contestation pro-démocratie, avec une oreille presqu'entièrement sectionnée. Un deuxième homme inconscient gisait dans une mare de sang, tandis que des passants tentaient de soigner ses blessures. Un homme, accusé d'être l'assaillant, a été pris à partie et violemment frappé par la foule, selon ces images de la chaîne RTHK. Selon cette chaîne, l'homme parlait mandarin (langage prédominant en Chine continentale), et a sorti un couteau à l'issue d'une discussion animée avec les manifestants, qui dénoncent depuis cinq mois la mainmise de Pékin dans les affaires du territoire semi-autonome. Six personnes au total, quatre hommes et deux femmes, ont été blessées, et trois autres arrêtées, a indiqué la police. Plusieurs rassemblements non autorisés se sont tenus dimanche dans plusieurs endroits de la ville, donnant lieu à de fréquents heurts avec les forces anti-émeutes. Hong Kong connaît depuis début juin des manifestations quasi quotidiennes, et de plus en plus violentes, pour dénoncer l'ingérence jugée grandissante de Pékin et exiger des réformes démocratiques. (Belga)