Le prévenu avait volé un rouleau de papier aluminium dans un magasin et s'était fait surprendre par un vigile. Il avait ensuite tenté de s'enfuir en frappant le vigile avec le produit de son vol.

Le prévenu avait été surpris en flagrant délit de vol d'un rouleau de papier aluminium par le vigile d'un magasin Aldi de Liège le 27 janvier 2015. Plutôt que de rendre le produit d'une valeur de 1,99 euros ou de le payer, il avait utilisé cet objet pour tenter de frapper le vigile et de prendre la fuite.

Maîtrisé, l'homme avait ensuite été enfermé dans l'attente de l'arrivée de la police. L'individu, un réfugié géorgien, était en situation précaire. Son avocat, Me Simonis, a dénoncé une forme de démesure et a critiqué l'habilitation des agents de sécurité à exercer de la violence et la séquestration d'un suspect afin d'empêcher le vol d'un objet de moins de 2 euros.

Le parquet a rappelé que la valeur peu importante de l'objet n'exonère pas le prévenu de la prévention de vol. Le substitut a requis une peine de six mois de prison alors que la défense a plaidé une peine assortie d'un sursis.

Pour ces faits, le prévenu aura déjà effectué plus de 40 jours de détention préventive lorsque le tribunal prononcera son jugement le 27 avril prochain.

Le prévenu avait volé un rouleau de papier aluminium dans un magasin et s'était fait surprendre par un vigile. Il avait ensuite tenté de s'enfuir en frappant le vigile avec le produit de son vol.Le prévenu avait été surpris en flagrant délit de vol d'un rouleau de papier aluminium par le vigile d'un magasin Aldi de Liège le 27 janvier 2015. Plutôt que de rendre le produit d'une valeur de 1,99 euros ou de le payer, il avait utilisé cet objet pour tenter de frapper le vigile et de prendre la fuite. Maîtrisé, l'homme avait ensuite été enfermé dans l'attente de l'arrivée de la police. L'individu, un réfugié géorgien, était en situation précaire. Son avocat, Me Simonis, a dénoncé une forme de démesure et a critiqué l'habilitation des agents de sécurité à exercer de la violence et la séquestration d'un suspect afin d'empêcher le vol d'un objet de moins de 2 euros. Le parquet a rappelé que la valeur peu importante de l'objet n'exonère pas le prévenu de la prévention de vol. Le substitut a requis une peine de six mois de prison alors que la défense a plaidé une peine assortie d'un sursis. Pour ces faits, le prévenu aura déjà effectué plus de 40 jours de détention préventive lorsque le tribunal prononcera son jugement le 27 avril prochain.