D'après cette enquête menée auprès d'un peu plus de mille personnes, 56% des sondés estiment que le Brexit aura des conséquences bien plus lourdes que ce qu'ils imaginaient lors du vote. Seuls 9% pensent que l'avenir sera meilleur, tandis que 26% de l'échantillon n'a pas changé d'avis. Parmi les partisans du Brexit il y a deux ans, 43% d'entre eux pensent aujourd'hui que la décision ne sera finalement pas si positive que cela pour leur pays. La Grande-Bretagne doit quitter l'UE le 29 mars prochain, selon la calendrier actuel. Laborieuses, les négociations entre Bruxelles et Londres traînent toutefois en longueur, si bien que le divorce pourrait intervenir sans accord à l'amiable, ce qui pourrait avoir des conséquences économiques importantes des deux côtés de la Manche. (Belga)

D'après cette enquête menée auprès d'un peu plus de mille personnes, 56% des sondés estiment que le Brexit aura des conséquences bien plus lourdes que ce qu'ils imaginaient lors du vote. Seuls 9% pensent que l'avenir sera meilleur, tandis que 26% de l'échantillon n'a pas changé d'avis. Parmi les partisans du Brexit il y a deux ans, 43% d'entre eux pensent aujourd'hui que la décision ne sera finalement pas si positive que cela pour leur pays. La Grande-Bretagne doit quitter l'UE le 29 mars prochain, selon la calendrier actuel. Laborieuses, les négociations entre Bruxelles et Londres traînent toutefois en longueur, si bien que le divorce pourrait intervenir sans accord à l'amiable, ce qui pourrait avoir des conséquences économiques importantes des deux côtés de la Manche. (Belga)