À Marcinelle, une bande de copains s'amusait avant que la situation ne dégénère. Pour les deux frères, il s'agissait simplement de légitime défense. Eric D. a expliqué avoir été ceinturé par l'arrière et ne plus avoir pu bouger en conséquence. Témoin de la scène, et voyant son frère en mauvaise posture, Hugues D. a affirmé être intervenu en frappant la victime avec une bouteille au niveau du crâne. Le ministère public réfute cette thèse et a requis une peine de 6 et 18 mois d'emprisonnement à l'encontre des prévenus : "Il y a plusieurs incohérences dans leurs versions des faits. L'un des prévenus explique avoir vu son frère debout mais l'autre signale être par terre, ce qui discrédite la thèse de la légitime défense". Me Mayence, qui défend les deux frères, plaide un acquittement : "Hugues a déjà effectué cinq mois de détention préventive. Eric n'avait rien demandé et on s'en prend à lui. Son frère a simplement réagi pour le défendre. Je plaide la légitime défense", a-t-il argumenté. Le jugement sera prononcé le 3 juin. (Belga)