Le 16 mai 1966 avait commencé, avec une déclaration officielle, "la Grande révolution culturelle prolétarienne", une décennie qui allait bouleverser de façon radicale le paysage politique chinois. Mais lundi, le Quotidien du Peuple, organe du Parti communiste, n'avait pas le moindre article sur cet anniversaire, et le Global Times, également journal officiel, se contentait de reprendre cinq paragraphes d'un article de l'AFP sur le succès des collectionneurs de reliques de cette époque, sans le moindre contexte. En 1981, la Révolution culturelle a été officiellement qualifiée de "grave" erreur de Mao Tsé-toung qui a "semé le chaos dans le pays et amené une catastrophe pour le Parti, l'État et le peuple entier". Chapitre clos pour les autorités. (Belga)

Le 16 mai 1966 avait commencé, avec une déclaration officielle, "la Grande révolution culturelle prolétarienne", une décennie qui allait bouleverser de façon radicale le paysage politique chinois. Mais lundi, le Quotidien du Peuple, organe du Parti communiste, n'avait pas le moindre article sur cet anniversaire, et le Global Times, également journal officiel, se contentait de reprendre cinq paragraphes d'un article de l'AFP sur le succès des collectionneurs de reliques de cette époque, sans le moindre contexte. En 1981, la Révolution culturelle a été officiellement qualifiée de "grave" erreur de Mao Tsé-toung qui a "semé le chaos dans le pays et amené une catastrophe pour le Parti, l'État et le peuple entier". Chapitre clos pour les autorités. (Belga)