"La situation est complexe: la Wallonie a voté fortement à gauche, la Flandre à droite", pointe M. Jambon. L'écart semble se creuser entre les deux entités. Revenant sur la grande victoire électorale du Vlaams Belang, Jan Jambon a indiqué qu'il avait remarqué pendant la campagne électorale qu'il y avait beaucoup de colère parmi les électeurs. "Les gens qui ont voté pour nous la dernière fois, et qui attendaient beaucoup de nous, estiment que leurs attentes n'ont pas été rencontrées", selon lui. En ce qui concerne le cordon sanitaire, dont Jan Jambon affirme n'avoir jamais été un grand supporter, l'ancien ministre de l'Intérieur estime qu'il est trop tôt pour statuer sur son existence: "Je n'ai jamais été un grand fan du langage (utilisé par le Vlaams Belang). Dans tous les cas, ce sera difficile", a-t-il déclaré. (Belga)

"La situation est complexe: la Wallonie a voté fortement à gauche, la Flandre à droite", pointe M. Jambon. L'écart semble se creuser entre les deux entités. Revenant sur la grande victoire électorale du Vlaams Belang, Jan Jambon a indiqué qu'il avait remarqué pendant la campagne électorale qu'il y avait beaucoup de colère parmi les électeurs. "Les gens qui ont voté pour nous la dernière fois, et qui attendaient beaucoup de nous, estiment que leurs attentes n'ont pas été rencontrées", selon lui. En ce qui concerne le cordon sanitaire, dont Jan Jambon affirme n'avoir jamais été un grand supporter, l'ancien ministre de l'Intérieur estime qu'il est trop tôt pour statuer sur son existence: "Je n'ai jamais été un grand fan du langage (utilisé par le Vlaams Belang). Dans tous les cas, ce sera difficile", a-t-il déclaré. (Belga)