Durant la campagne électorale, le PS et la N-VA s'étaient lancé des exclusives rendant impossible un gouvernement fédéral avec ces deux formations. Or, PS et N-VA demeurent les premiers partis, les nationalistes au nord du pays, les socialistes au sud. "Je prends acte de la réalité politique à l'issue des élections. Je ne suis pas en train de lancer des exclusives", a indiqué jeudi M. Di Rupo, renvoyant au travail réalisé par les deux informateurs royaux Didier Reynders et Johan Vande Lanotte. (Belga)