Selon John Crombez, il est temps que le pays ait son gouvernement. Chaque partie connait les positions des autres, et les possibilités, "mais tous les partis se rabattent sur une communication stratégique", constate-t-il. Le président de la N-VA a répété récemment qu'il était lui-même prêt à remplir une mission royale d'informateur ou formateur. En réalité, il ne le souhaite pas, a estimé dimanche John Crombez. "Bart De Wever a eu deux fois l'opportunité de s'y mettre, il ne l'a pas fait", souligne-t-il. Il n'est par ailleurs pas anormal que le sp.a ne se soit que peu fait entendre ces derniers temps, estime l'ex-président des socialistes flamands. Il fait partie des plus petits partis dans les discussions. Quant à l'idée de former un gouvernement qui serait minoritaire côté flamand, "les gouvernements précédents n'avaient pas non plus de majorité dans l'une des parties du pays", rappelle John Crombez. (Belga)

Selon John Crombez, il est temps que le pays ait son gouvernement. Chaque partie connait les positions des autres, et les possibilités, "mais tous les partis se rabattent sur une communication stratégique", constate-t-il. Le président de la N-VA a répété récemment qu'il était lui-même prêt à remplir une mission royale d'informateur ou formateur. En réalité, il ne le souhaite pas, a estimé dimanche John Crombez. "Bart De Wever a eu deux fois l'opportunité de s'y mettre, il ne l'a pas fait", souligne-t-il. Il n'est par ailleurs pas anormal que le sp.a ne se soit que peu fait entendre ces derniers temps, estime l'ex-président des socialistes flamands. Il fait partie des plus petits partis dans les discussions. Quant à l'idée de former un gouvernement qui serait minoritaire côté flamand, "les gouvernements précédents n'avaient pas non plus de majorité dans l'une des parties du pays", rappelle John Crombez. (Belga)