La rencontre de Washington sera la troisième entrevue entre Lavrov et Tillerson depuis l'arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump le 20 janvier. Mais le chef de la diplomatie russe n'avait pas mis les pieds dans la capitale fédérale américaine depuis août 2013. Il s'agissait, déjà à l'époque avec le secrétaire d'Etat d'alors John Kerry, de trouver un moyen d'arrêter la guerre en Syrie. Le département d'Etat américain s'est borné à dire que Tillerson et Lavrov parleraient cette semaine des "efforts pour une désescalade de la violence, l'acheminement d'une assistance humanitaire au peuple syrien et la préparation du terrain pour un règlement politique du conflit". Les ministres américain et russe devraient également évoquer l'Ukraine, un conflit qui empoisonne aussi les relations depuis 2014, et notamment "la nécessité d'arrêter la violence (...) en mettant entièrement en oeuvre les accords de Minsk". Après leur rencontre mercredi, les deux hommes se reverront jeudi à Fairbanks, en Alaska, autour de la table du Conseil de l'Arctique, un forum intergouvernemental de coopération en matière d'environnement, d'exploitation pétrolière et minière, de trafic maritime, de pêche et de tourisme. Il réunit les huit pays riverains de l'océan Arctique (Canada, Russie, Norvège, Danemark, États-Unis, Islande, Suède et Finlande). Washington le préside pour la période 2015-2017. (Belga)

La rencontre de Washington sera la troisième entrevue entre Lavrov et Tillerson depuis l'arrivée au pouvoir du président américain Donald Trump le 20 janvier. Mais le chef de la diplomatie russe n'avait pas mis les pieds dans la capitale fédérale américaine depuis août 2013. Il s'agissait, déjà à l'époque avec le secrétaire d'Etat d'alors John Kerry, de trouver un moyen d'arrêter la guerre en Syrie. Le département d'Etat américain s'est borné à dire que Tillerson et Lavrov parleraient cette semaine des "efforts pour une désescalade de la violence, l'acheminement d'une assistance humanitaire au peuple syrien et la préparation du terrain pour un règlement politique du conflit". Les ministres américain et russe devraient également évoquer l'Ukraine, un conflit qui empoisonne aussi les relations depuis 2014, et notamment "la nécessité d'arrêter la violence (...) en mettant entièrement en oeuvre les accords de Minsk". Après leur rencontre mercredi, les deux hommes se reverront jeudi à Fairbanks, en Alaska, autour de la table du Conseil de l'Arctique, un forum intergouvernemental de coopération en matière d'environnement, d'exploitation pétrolière et minière, de trafic maritime, de pêche et de tourisme. Il réunit les huit pays riverains de l'océan Arctique (Canada, Russie, Norvège, Danemark, États-Unis, Islande, Suède et Finlande). Washington le préside pour la période 2015-2017. (Belga)