La Ville d'Anvers et l'office flamand des déchets (OVAM) ont testé les sols de 23 sites répartis sur le territoire de la métropole, notamment plusieurs lotissements, terrains de jeux et sites scouts. Seize, principalement sur la rive gauche de l'Escaut, ne présentaient aucune concentration excessive en PFOS. Les concentrations sont cependant trop élevées pour les sept autres. Il s'agit notamment d'une caserne de pompiers, d'une école primaire localisée sur la rive gauche, de la zone naturelle de Vlietbos, proche de Zwijndrecht, et de plusieurs jardins communautaires. "Les mousses anti-incendie contenant du PFOS n'ont jamais été utilisées dans trois endroits. Deux autres mesures ont été effectuées à proximité immédiate du site 3M", précise l'échevin de l'Environnement Tom Meeuws (Vooruit). "La ville fera examiner les légumes cultivés dans les deux potagers, mais la contamination ne présente aucun risque aigu pour la santé." L'Agence flamande de la santé, "Zorg en Gezondheid", recommande aux jardiniers des potagers communs de ne pas exclusivement se nourrir des fruits et légumes cultivés sur place. Les autorités ont également communiqué des mesures de précaution pour les riverains des terrains d'entraînement des pompiers dans un rayon de 100 mètres. D'autres analyses seront effectuées afin de mieux cerner l'étendue de la contamination. (Belga)

La Ville d'Anvers et l'office flamand des déchets (OVAM) ont testé les sols de 23 sites répartis sur le territoire de la métropole, notamment plusieurs lotissements, terrains de jeux et sites scouts. Seize, principalement sur la rive gauche de l'Escaut, ne présentaient aucune concentration excessive en PFOS. Les concentrations sont cependant trop élevées pour les sept autres. Il s'agit notamment d'une caserne de pompiers, d'une école primaire localisée sur la rive gauche, de la zone naturelle de Vlietbos, proche de Zwijndrecht, et de plusieurs jardins communautaires. "Les mousses anti-incendie contenant du PFOS n'ont jamais été utilisées dans trois endroits. Deux autres mesures ont été effectuées à proximité immédiate du site 3M", précise l'échevin de l'Environnement Tom Meeuws (Vooruit). "La ville fera examiner les légumes cultivés dans les deux potagers, mais la contamination ne présente aucun risque aigu pour la santé." L'Agence flamande de la santé, "Zorg en Gezondheid", recommande aux jardiniers des potagers communs de ne pas exclusivement se nourrir des fruits et légumes cultivés sur place. Les autorités ont également communiqué des mesures de précaution pour les riverains des terrains d'entraînement des pompiers dans un rayon de 100 mètres. D'autres analyses seront effectuées afin de mieux cerner l'étendue de la contamination. (Belga)