C'est la première fois depuis 2010 que Séoul fournit une aide alimentaire au Nord, qui souffre régulièrement de pénuries de nourriture. "Le gouvernement ne peut pas ignorer le sort tragique des Nord-Coréens", a déclaré le ministère de l'Unification de Séoul, chargé des relations entre les deux Corées. Le PAM et Pyongyang se consulteront sur la répartition de l'aide, qui sera contrôlée par l'agence de l'ONU, a précisé le ministre sud-coréen de l'Unification, Kim Yeon-chul. "L'ampleur de l'aide alimentaire supplémentaire sera déterminée ultérieurement, après un examen de ce premier envoi", a souligné le ministère sud-coréen. Cette aide alimentaire est la première envoyée par Séoul depuis neuf ans. En 2010, La Corée du Nord avait reçu 5.000 tonnes de riz. Début juin, la Corée du Sud avait déjà annoncé avoir débloqué 8 millions de dollars (7,1 millions d'euros) d'aide humanitaire, au moment où les négociations sur l'arsenal nucléaire de Pyongyang et les relations inter-coréennes sont dans l'impasse. Plus de 10 millions de Nord-Coréens (40% de la population) souffrent de graves pénuries alimentaires, selon de récentes estimations de l'ONU. En mai, les médias nord-coréens d'État avaient affirmé que le pays faisait face à la pire sécheresse jamais enregistrée en plus d'un siècle. La Corée du Nord a déjà connu une famine dévastatrice dans les années 90, ayant tué des centaines de milliers de personnes. (Belga)