Le nombre de véhicules endommagés est toutefois susceptible d'être réévalué à la hausse et les victimes sont invitées à se présenter au commissariat central, indique lundi Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles. Un véhicule du Siamu a également été endommagé, de même que plusieurs véhicules de police et du mobilier urbain. L'ampleur des dégâts à ce mobilier reste encore à évaluer. Enfin, une camionnette a été fracturée et du matériel de chantier a été volé. Les rixes qui ont éclaté samedi soir à Bruxelles après la qualification de l'équipe nationale marocaine à la prochaine Coupe du monde de football ont impliqué quelque 300 personnes et fait 23 blessés, dont 22 policiers. Dimanche, une personne a fait l'objet d'une arrestation judiciaire et a été mise à la disposition des autorités judiciaires avant d'être relaxée après audition. Aucune nouvelle interpellation n'a eu lieu depuis, selon le parquet. Une taskforce judiciaire a été mise en place pour identifier au plus vite les auteurs des faits. Toutes les images (photos et vidéos) concernant les émeutes et saccages peuvent être envoyées à cette taskforce via l'adresse zpz.polbru.info@police.belgium.eu. La police locale précise que les victimes ou autres personnes avec des questions peuvent téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro de téléphone 02/279.79.09. (Belga)

Le nombre de véhicules endommagés est toutefois susceptible d'être réévalué à la hausse et les victimes sont invitées à se présenter au commissariat central, indique lundi Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles. Un véhicule du Siamu a également été endommagé, de même que plusieurs véhicules de police et du mobilier urbain. L'ampleur des dégâts à ce mobilier reste encore à évaluer. Enfin, une camionnette a été fracturée et du matériel de chantier a été volé. Les rixes qui ont éclaté samedi soir à Bruxelles après la qualification de l'équipe nationale marocaine à la prochaine Coupe du monde de football ont impliqué quelque 300 personnes et fait 23 blessés, dont 22 policiers. Dimanche, une personne a fait l'objet d'une arrestation judiciaire et a été mise à la disposition des autorités judiciaires avant d'être relaxée après audition. Aucune nouvelle interpellation n'a eu lieu depuis, selon le parquet. Une taskforce judiciaire a été mise en place pour identifier au plus vite les auteurs des faits. Toutes les images (photos et vidéos) concernant les émeutes et saccages peuvent être envoyées à cette taskforce via l'adresse zpz.polbru.info@police.belgium.eu. La police locale précise que les victimes ou autres personnes avec des questions peuvent téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro de téléphone 02/279.79.09. (Belga)