"L'Italie pleure ses propres compatriotes et montre au monde entier les larmes de douleur mais aussi un élan de solidarité extrêmement généreux qui s'est mis en route depuis 3h37 cette nuit", a réagi Matteo Renzi alors que les secouristes fouillent les décombres à mains nues dans l'espoir de retrouver des survivants. "Dans les moments de difficulté, l'Italie, toute entière, s'unit et montre son visage le plus beau. Nous prenons l'engagement, ici au palais Chigi, que nous ne laisserons tomber personne. Aucune famille, aucune commune, aucun hameau. Mettons-nous au travail car ces prochaines heures, nous pouvons continuer à creuser et à sauver des vies humaines. Et nous pouvons restituer un espoir à ces territoires durement touchés", a-t-il poursuivi. Matteo Renzi, qui a bousculé son agenda afin d'être au plus près des victimes, visitera les zones sinistrées en fin d'après-midi. Un séisme de magnitude 6 a secoué le centre de la péninsule italienne mercredi à 3h36 et a fait, selon le dernier bilan de la protection civile, au moins 38 morts et de nombreux disparus. (Belga)

"L'Italie pleure ses propres compatriotes et montre au monde entier les larmes de douleur mais aussi un élan de solidarité extrêmement généreux qui s'est mis en route depuis 3h37 cette nuit", a réagi Matteo Renzi alors que les secouristes fouillent les décombres à mains nues dans l'espoir de retrouver des survivants. "Dans les moments de difficulté, l'Italie, toute entière, s'unit et montre son visage le plus beau. Nous prenons l'engagement, ici au palais Chigi, que nous ne laisserons tomber personne. Aucune famille, aucune commune, aucun hameau. Mettons-nous au travail car ces prochaines heures, nous pouvons continuer à creuser et à sauver des vies humaines. Et nous pouvons restituer un espoir à ces territoires durement touchés", a-t-il poursuivi. Matteo Renzi, qui a bousculé son agenda afin d'être au plus près des victimes, visitera les zones sinistrées en fin d'après-midi. Un séisme de magnitude 6 a secoué le centre de la péninsule italienne mercredi à 3h36 et a fait, selon le dernier bilan de la protection civile, au moins 38 morts et de nombreux disparus. (Belga)