"Ma première pensée va aux nombreuses victimes de ce séisme dévastateur qui a touché une région aussi vaste de notre territoire national. Je tiens à remercier les autorités locales, la protection civile, les pompiers, les forces de police, l'armée et les volontaires pour l'engagement et le dévouement dans les secours. Dans l'immédiat, il faut mobiliser toutes les forces pour sauver des vies humaines, soigner les blessés et assurer les meilleures conditions aux sinistrés. Ensuite, un effort concerté sera nécessaire pour garantir la reconstruction des zones détruites et la reprise des activités productives et d'une vie normale", a-t-il poursuivi. Le premier ministre italien, Matteo Renzi, a quant à lui annulé toutes ses obligations afin de suivre au mieux les opérations de secours. M. Renzi ne sera dès lors pas présent demain/jeudi à Paris, où il devait prendre part à une réunion des socialistes européens avec le président français François Hollande. L'Union européenne est "prête à aider" l'Italie, a fait savoir le commissaire européen du management de crise, Christos Stylianides. Le centre de coordination d'intervention d'urgence de la Commission européenne suit de près la situation et est en contact avec les autorités italiennes afin de leur offrir l'aide nécessaire. L'Italie a d'ores et déjà fait la demande à l'Europe de recevoir des cartes satellitaires pour évaluer l'ampleur des dégâts dans la zone touchée. "Ce sera bien sûr fait", a assuré Stylianides à l'agence DPA. (Belga)

"Ma première pensée va aux nombreuses victimes de ce séisme dévastateur qui a touché une région aussi vaste de notre territoire national. Je tiens à remercier les autorités locales, la protection civile, les pompiers, les forces de police, l'armée et les volontaires pour l'engagement et le dévouement dans les secours. Dans l'immédiat, il faut mobiliser toutes les forces pour sauver des vies humaines, soigner les blessés et assurer les meilleures conditions aux sinistrés. Ensuite, un effort concerté sera nécessaire pour garantir la reconstruction des zones détruites et la reprise des activités productives et d'une vie normale", a-t-il poursuivi. Le premier ministre italien, Matteo Renzi, a quant à lui annulé toutes ses obligations afin de suivre au mieux les opérations de secours. M. Renzi ne sera dès lors pas présent demain/jeudi à Paris, où il devait prendre part à une réunion des socialistes européens avec le président français François Hollande. L'Union européenne est "prête à aider" l'Italie, a fait savoir le commissaire européen du management de crise, Christos Stylianides. Le centre de coordination d'intervention d'urgence de la Commission européenne suit de près la situation et est en contact avec les autorités italiennes afin de leur offrir l'aide nécessaire. L'Italie a d'ores et déjà fait la demande à l'Europe de recevoir des cartes satellitaires pour évaluer l'ampleur des dégâts dans la zone touchée. "Ce sera bien sûr fait", a assuré Stylianides à l'agence DPA. (Belga)