La chef du département des situations d'urgence de la protection civile, Immacolata Postiglione, n'a en revanche pas fait mention de nouveau survivant, lors de ce point de presse.

Les secouristes continuaient néanmoins à fouiller les décombres à la recherche d'éventuels survivants plus de 48 heures après le tremblement de terre de magnitude 6.0.

Jeudi soir, le gouvernement a proclamé l'état d'urgence dans les régions touchées et débloqué une première enveloppe de 50 millions d'euros. Il a aussi annoncé un nouveau plan de prévention antisismique, après les interrogations sur le lourd bilan humain du séisme dans une zone que l'on savait pourtant clairement à risque.

La chef du département des situations d'urgence de la protection civile, Immacolata Postiglione, n'a en revanche pas fait mention de nouveau survivant, lors de ce point de presse.Les secouristes continuaient néanmoins à fouiller les décombres à la recherche d'éventuels survivants plus de 48 heures après le tremblement de terre de magnitude 6.0.Jeudi soir, le gouvernement a proclamé l'état d'urgence dans les régions touchées et débloqué une première enveloppe de 50 millions d'euros. Il a aussi annoncé un nouveau plan de prévention antisismique, après les interrogations sur le lourd bilan humain du séisme dans une zone que l'on savait pourtant clairement à risque.