Le séisme s'est produit à une faible profondeur de six kilomètres, à environ 255 kilomètres au sud de la ville de Sinabang. Les séismes peu profonds ont tendance à faire plus de dégâts que les secousses profondes. L'Indonésie connaît de fréquents tremblements de terre en raison de sa position sur la "ceinture de feu" du Pacifique, un arc d'activité sismique intense où les plaques tectoniques entrent en collision, qui s'étend du Japon à l'Asie du Sud-Est et au bassin du Pacifique. En janvier, plus de 100 personnes ont été tuées et des milliers se sont retrouvées sans abri à la suite d'un séisme de magnitude 6,2 qui a frappé l'île de Sulawesi, réduisant les bâtiments à un amas de métal tordu et de morceaux de béton dans la ville balnéaire de Mamuju. Il y a trois ans, un séisme de magnitude 7,5 et le tsunami qui a suivi à Palu ont fait plus de 4.300 morts et disparus. (Belga)

Le séisme s'est produit à une faible profondeur de six kilomètres, à environ 255 kilomètres au sud de la ville de Sinabang. Les séismes peu profonds ont tendance à faire plus de dégâts que les secousses profondes. L'Indonésie connaît de fréquents tremblements de terre en raison de sa position sur la "ceinture de feu" du Pacifique, un arc d'activité sismique intense où les plaques tectoniques entrent en collision, qui s'étend du Japon à l'Asie du Sud-Est et au bassin du Pacifique. En janvier, plus de 100 personnes ont été tuées et des milliers se sont retrouvées sans abri à la suite d'un séisme de magnitude 6,2 qui a frappé l'île de Sulawesi, réduisant les bâtiments à un amas de métal tordu et de morceaux de béton dans la ville balnéaire de Mamuju. Il y a trois ans, un séisme de magnitude 7,5 et le tsunami qui a suivi à Palu ont fait plus de 4.300 morts et disparus. (Belga)