Selon le député Vermeulen, la sécurité de ces SPF laisse à désirer. "Il n'y a pas de politique centralisée pour la sécurité informatique", regrette-t-il dans de Tijd. "Quelques services publics ont engagé du personnel spécifique. Mais bien souvent, ils doivent combiner leurs tâches de sécurité avec d'autres tâches informatiques."

Brecht Vermeulen suggère que davantage de moyens soient investis à cette problématique et que toutes les tâches ICT soient transférées au sein du SPF Stratégie et Appui. Ce dernier pourra alors collaborer avec le Centre pour la Cybersécurité, sous la responsabilité du Premier ministre et qui donne déjà des formations aux agents des services publics fédéraux.

Selon le député Vermeulen, la sécurité de ces SPF laisse à désirer. "Il n'y a pas de politique centralisée pour la sécurité informatique", regrette-t-il dans de Tijd. "Quelques services publics ont engagé du personnel spécifique. Mais bien souvent, ils doivent combiner leurs tâches de sécurité avec d'autres tâches informatiques." Brecht Vermeulen suggère que davantage de moyens soient investis à cette problématique et que toutes les tâches ICT soient transférées au sein du SPF Stratégie et Appui. Ce dernier pourra alors collaborer avec le Centre pour la Cybersécurité, sous la responsabilité du Premier ministre et qui donne déjà des formations aux agents des services publics fédéraux.