Ces derniers jours, il y a eu beaucoup plus de pluie que lors du mois dernier. L'approvisionnement en eau a donc été temporairement reconstitué. Afin d'utiliser au maximum cette eau supplémentaire, le gouverneur a temporairement levé l'interdiction de captation, à l'exception de quelques endroits. Dans toute la province, il est tombé en moyenne 30 litres d'eau par mètre carré. Cela n'a pas éliminé le déficit de précipitations mais il y a cependant de l'eau de pluie supplémentaire disponible. Cet excédent n'est que temporaire et les agriculteurs peuvent désormais reconstituer leurs stocks pour la période de sécheresse à venir. Avec la chaleur qui l'accompagnera, de nouvelles restrictions seront probablement bientôt à nouveau imposées sur l'utilisation de l'eau en Flandre occidentale. (Belga)

Ces derniers jours, il y a eu beaucoup plus de pluie que lors du mois dernier. L'approvisionnement en eau a donc été temporairement reconstitué. Afin d'utiliser au maximum cette eau supplémentaire, le gouverneur a temporairement levé l'interdiction de captation, à l'exception de quelques endroits. Dans toute la province, il est tombé en moyenne 30 litres d'eau par mètre carré. Cela n'a pas éliminé le déficit de précipitations mais il y a cependant de l'eau de pluie supplémentaire disponible. Cet excédent n'est que temporaire et les agriculteurs peuvent désormais reconstituer leurs stocks pour la période de sécheresse à venir. Avec la chaleur qui l'accompagnera, de nouvelles restrictions seront probablement bientôt à nouveau imposées sur l'utilisation de l'eau en Flandre occidentale. (Belga)