Sean Penn, 58 ans, participait lundi matin à une émission de la chaîne NBC pour promouvoir la série "The First", où il incarne un astronaute chargé d'organiser la première mission sur Mars. Et lorsque l'actrice avec qui il partage l'affiche, Natascha McElhone, a estimé que les nombreux personnages féminins de "The First" avaient été portés par #MeToo, l'acteur, pieds nus, l'a sèchement contredite. "J'aime à penser que rien dans tout ça n'a été influencé par ce qu'ils appellent le mouvement #MeToo", a rétorqué Sean Penn, y voyant plutôt qu'un mouvement "une série de nombreuses accusatrices, victimes et accusations, dont certaines sont infondées". "La tournure prise par ce mouvement #MeToo, c'est la division entre les hommes et les femmes", a-t-il tranché. "Je suis très suspicieux vis-à-vis d'un mouvement sur lequel tout le monde se jette, sans aucune nuance (...). Et même lorsqu'on cherche à en parler de manière nuancée, ces nuances elles-mêmes sont critiquées", a argumenté l'acteur, lauréat de deux Oscars. "Je pense que ce n'est pas tout noir ou tout blanc. Souvent, lorsqu'il s'agit de choses importantes, il faut vraiment prendre le temps", a-t-il conclu. Ses remarques ont suscité une salve de critiques sur les réseaux sociaux, pointant souvent du doigt les formules alambiquées utilisées par le comédien. A l'instar de l'actrice Thandie Newton, qui incarne une androïde dans la série "Westworld": "Combien de sottises #SeanPenn est-il en train d'essayer d'assembler en un truc cohérent?" (Belga)

Sean Penn, 58 ans, participait lundi matin à une émission de la chaîne NBC pour promouvoir la série "The First", où il incarne un astronaute chargé d'organiser la première mission sur Mars. Et lorsque l'actrice avec qui il partage l'affiche, Natascha McElhone, a estimé que les nombreux personnages féminins de "The First" avaient été portés par #MeToo, l'acteur, pieds nus, l'a sèchement contredite. "J'aime à penser que rien dans tout ça n'a été influencé par ce qu'ils appellent le mouvement #MeToo", a rétorqué Sean Penn, y voyant plutôt qu'un mouvement "une série de nombreuses accusatrices, victimes et accusations, dont certaines sont infondées". "La tournure prise par ce mouvement #MeToo, c'est la division entre les hommes et les femmes", a-t-il tranché. "Je suis très suspicieux vis-à-vis d'un mouvement sur lequel tout le monde se jette, sans aucune nuance (...). Et même lorsqu'on cherche à en parler de manière nuancée, ces nuances elles-mêmes sont critiquées", a argumenté l'acteur, lauréat de deux Oscars. "Je pense que ce n'est pas tout noir ou tout blanc. Souvent, lorsqu'il s'agit de choses importantes, il faut vraiment prendre le temps", a-t-il conclu. Ses remarques ont suscité une salve de critiques sur les réseaux sociaux, pointant souvent du doigt les formules alambiquées utilisées par le comédien. A l'instar de l'actrice Thandie Newton, qui incarne une androïde dans la série "Westworld": "Combien de sottises #SeanPenn est-il en train d'essayer d'assembler en un truc cohérent?" (Belga)