"Le décret est améliorable, chacun a des pistes, et vu les discours des uns et des autres, je suis demandeuse qu'on puisse avancer ensemble à ce sujet", a affirmé Mme Schyns, interrogée par la députée Caroline Persoons (DéFI).

La ministre propose la mise en place d'un groupe de travail émanant de la commission Éducation du parlement francophone. Elle propose également l'appui technique du cabinet à ce groupe.

Actuellement, 32 élèves figurent encore sur liste d'attente pour une place en 1e année secondaire dans l'établissement de leur choix. Parmi eux, neuf restent injoignables. Neuf autres sont inscrits ailleurs (école de la Communauté néerlandophone, école privée, école européenne, etc) et ne se sont pas encore signalés officiellement. Quant aux 14 derniers, ils n'envisagent toujours pas de trouver une école autre que celle de leur premier choix, selon des chiffres cités par la ministre.

"Le décret est améliorable, chacun a des pistes, et vu les discours des uns et des autres, je suis demandeuse qu'on puisse avancer ensemble à ce sujet", a affirmé Mme Schyns, interrogée par la députée Caroline Persoons (DéFI). La ministre propose la mise en place d'un groupe de travail émanant de la commission Éducation du parlement francophone. Elle propose également l'appui technique du cabinet à ce groupe. Actuellement, 32 élèves figurent encore sur liste d'attente pour une place en 1e année secondaire dans l'établissement de leur choix. Parmi eux, neuf restent injoignables. Neuf autres sont inscrits ailleurs (école de la Communauté néerlandophone, école privée, école européenne, etc) et ne se sont pas encore signalés officiellement. Quant aux 14 derniers, ils n'envisagent toujours pas de trouver une école autre que celle de leur premier choix, selon des chiffres cités par la ministre.