Conformément au règlement de la Chambre, lors de la séance d'installation, le président est assisté des deux députés les plus jeunes, en l'occurrence Melissa Hanus (PS) et M. Van Langenhove. Lundi, l'élu d'extrême droite a été inculpé pour infractions à la loi sur le racisme, à la loi réprimant le négationnisme ainsi qu'à celle réglant le port d'arme. La co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi, a réclamé que M. Van Langenhove soit écarté du perchoir. Elle demande que les partis démocratiques et le Bureau sortant de la Chambre examinent la question. Les libéraux ont emboîté le pas aux écologistes. Le ministre et député Denis Ducarme a dit espérer qu'un accord puisse être trouvé entre les groupes parlementaires. Le cdH est plus réservé. Si la perspective de voir le fondateur de Schild & Vrienden au perchoir est "insupportable" aux yeux de la cheffe de groupe, Catherine Fonck, celle-ci estime que l'on ne peut s'asseoir sur le règlement de la Chambre, "sauf à lui (M. Van Langenhove) offrir ainsi qu'au Vlaams Belang encore une plus grande victoire". En sa qualité de député le plus ancien, Patrick Dewael (Open Vld) présidera la séance d'installation. Il n'a pas souhaité s'exprimer sur ce problème. (Belga)