Suspecté dans une affaire d'extorsion de fonds, l'homme à l'origine de la flambée de violences, âgé d'une vingtaine d'années, a fait "un malaise lors son interpellation" et est décédé mardi en fin d'après-midi à Persan, a déclaré à l'AFP le procureur chargé de l'affaire, Yves Jannier. "Une fois l'information (de son décès) connue", "une centaine d'individus se sont livrés à des dégradations, des incendies volontaires et des tirs à l'encontre des forces de gendarmerie", selon un représentant local de l'Etat, Jean-Simon Mérandat. Un dispositif de sécurisation dans les communes concernées est envisagé pour la nuit de mercredi à jeudi. Ces événements surviennent dans un contexte en France très tendu depuis l'attentat le 14 juillet à Nice (84 morts, plus de 300 blessés). (Belga)

Suspecté dans une affaire d'extorsion de fonds, l'homme à l'origine de la flambée de violences, âgé d'une vingtaine d'années, a fait "un malaise lors son interpellation" et est décédé mardi en fin d'après-midi à Persan, a déclaré à l'AFP le procureur chargé de l'affaire, Yves Jannier. "Une fois l'information (de son décès) connue", "une centaine d'individus se sont livrés à des dégradations, des incendies volontaires et des tirs à l'encontre des forces de gendarmerie", selon un représentant local de l'Etat, Jean-Simon Mérandat. Un dispositif de sécurisation dans les communes concernées est envisagé pour la nuit de mercredi à jeudi. Ces événements surviennent dans un contexte en France très tendu depuis l'attentat le 14 juillet à Nice (84 morts, plus de 300 blessés). (Belga)