"Au total, 500.000 véhicules équipés du moteur sur lequel la manipulation est possible circulent en Belgique", a expliqué le vice-Premier ministre. Il s'agit de voitures des marques Volkswagen, Audi, Skoda et Seat. "Le nombre de moteurs effectivement équipés du logiciel de trucage antipollution n'est pas encore clair. J'ai demandé à VW de fournir des éclaircissements à ce sujet et concernant le dédommagement envisagé. Le SPF Economie mène pour sa part une analyse juridique de la situation", a détaillé Kris Peeters

L'impact en Belgique pourrait être particulièrement important vu le grand succès des véhicules diesel dans le pays.

"Au total, 500.000 véhicules équipés du moteur sur lequel la manipulation est possible circulent en Belgique", a expliqué le vice-Premier ministre. Il s'agit de voitures des marques Volkswagen, Audi, Skoda et Seat. "Le nombre de moteurs effectivement équipés du logiciel de trucage antipollution n'est pas encore clair. J'ai demandé à VW de fournir des éclaircissements à ce sujet et concernant le dédommagement envisagé. Le SPF Economie mène pour sa part une analyse juridique de la situation", a détaillé Kris PeetersL'impact en Belgique pourrait être particulièrement important vu le grand succès des véhicules diesel dans le pays.