Interrogé lors de la séance du conseil communal, par Johan Van den Driessche (N-VA), Philippe Close a précisé avoir pris cette décision, acceptée par le propriétaire, après avoir joué les médiateurs dans ce dossier. L'arrêté de réquisition est valable jusqu'à la fin du mois, sauf prolongation. Elle n'ouvre le droit à un logement temporaire qu'aux seuls occupants actuels. Selon M. Close, la décision a été prise pour garantir la tranquillité publique. Des gardiens de la paix dépendant de la Ville de Bruxelles ont été mobilisés pour veiller à la bonne tranquillité de l'occupation. Le propriétaire de l'immeuble inoccupé depuis avril 2016, le groupe Borealis Hôtel SA, avait introduit, en 2016, une demande de permis d'urbanisme pour un projet de rénovation, mais cette demande était restés incomplète durant de nombreux mois. Le dossier a été dûment complété récemment. Selon l'échevin de l'Urbanisme, Geoffroy Coomans de Brachène (MR), la procédure d'enquête publique devrait être ouverte au cours des prochaines semaines. L'arrêté du bourgmestre constate que le propriétaire n'aura pas la nécessité d'occuper son bien d'ici la fin du mois. (Belga)

Interrogé lors de la séance du conseil communal, par Johan Van den Driessche (N-VA), Philippe Close a précisé avoir pris cette décision, acceptée par le propriétaire, après avoir joué les médiateurs dans ce dossier. L'arrêté de réquisition est valable jusqu'à la fin du mois, sauf prolongation. Elle n'ouvre le droit à un logement temporaire qu'aux seuls occupants actuels. Selon M. Close, la décision a été prise pour garantir la tranquillité publique. Des gardiens de la paix dépendant de la Ville de Bruxelles ont été mobilisés pour veiller à la bonne tranquillité de l'occupation. Le propriétaire de l'immeuble inoccupé depuis avril 2016, le groupe Borealis Hôtel SA, avait introduit, en 2016, une demande de permis d'urbanisme pour un projet de rénovation, mais cette demande était restés incomplète durant de nombreux mois. Le dossier a été dûment complété récemment. Selon l'échevin de l'Urbanisme, Geoffroy Coomans de Brachène (MR), la procédure d'enquête publique devrait être ouverte au cours des prochaines semaines. L'arrêté du bourgmestre constate que le propriétaire n'aura pas la nécessité d'occuper son bien d'ici la fin du mois. (Belga)