Thomas Lomelino, qui a démissionné de la direction de la section malinoise du Vlaams Belang après la révélation des faits, avait tenu des propos racistes et sexistes sur Tinder à l'encontre de la jeune fille, la comparant notamment à un "animal domestique". L'étudiant, qui a également fait partie de la direction des VB-Jongeren, y traitait les Noirs de "nègres" et qualifiait les femmes d'"objets sans opinion". Dans une déclaration, l'UCLL a indiqué que l'établissement ne tolérait pas ce comportement. L'assignation à réparation formulée par le comité de sanction exige que le jeune Malinois réalise du volontariat dans le secteur de la diversité. "L'étudiant a ainsi la possibilité de démontrer que les valeurs de l'université sont aussi les valeurs qu'il poursuit." S'il apparaît que la mission n'est pas effectuée correctement, une sanction plus sévère pourra être appliquée. (Belga)