"Conformément aux normes de droit belge et supranationales concernant le droit au silence et tout en voulant respecter pleinement le secret de l'instruction, ma cliente, sur mes conseils, a d'ores et déjà fait le choix de ne répondre à aucune question en provenance des commissaires, décidant ainsi de réserver toutes ses déclarations pour les autorités judiciaires", indique Quentin Wauters. "Ce faisant, la convocation de ma cliente ne parait pas indispensable à l'avancée de vos travaux."

Réagissant dans "Soir Première" (RTBF), le député bruxellois Ridouane Chahid (PS) a jugé cette attitude inacceptable. "Pascale Peraïta viendra, Yvan Mayeur viendra et ils devront répondre aux questions. S'ils ne veulent pas répondre aux questions en séance publique, nous demanderons le huis clos", a-t-il affirmé.

Pascale Peraïta, ex-présidente du CPAS de Bruxelles, a été administratrice déléguée du Samusocial, l'ASBL qui propose une aide d'urgence aux sans-abri. Elle est mise en cause pour la gestion de l'ASBL et l'octroi de jetons de présence élevés aux administrateurs.

Peraita a également démissionné du conseil communal

Par ailleurs, Pascale Peraita a également démissionné de son mandat de conseiller communal à la Ville de Bruxelles, a affirmé lundi, le premier échevin de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois(MR) qui préside la première longue séance du conseil, et la dernière avant les vacances.

Le début de la séance a été consacré à la prise d'acte des démissions du bourgmestre Yvan Mayeur, et de la présidente du CPAS Pascale Peraïta, dans le contexte du dossier de la gestion et des jetons de présence du Samusocial.

Il a été confirmé que la candidature de Philippe Close (PS) pour la fonction de bourgmestre, soutenue par une majorité de son groupe politique et du conseil communal a été adressée au ministre-président bruxellois Rudi Vervoort le 22 juin dernier.

M. Close devrait être nommé au cours des semaines à venir. Depuis la démission de M. Mayeur, plusieurs échevins ont occupé le siège de bourgmestre faisant fonction, à l'image d'Alain Courtois, qui préside lundi la séance du conseil communal, consacrée notamment à la désignation de l'échevin de l'Environnement et des Espaces, Ahmed El Ktibi (PS) à la présidence du CPAS.

A l'issue d'un vote à bulletin secret, celui-ci a été élu par 28 voix contre 7 pour son challenger, Jean Louis Peters (DéFI) proposé par le chef du groupe Fabian Maingain pour permettre à l'opposition de jouer mieux qu'aujourd'hui sa mission de contrôle démocratique.

La candidature de M. El Ktibi a été mise à profit par toutes les formations de l'opposition (cdH; Ecolo/Groen; DéFI; N-VA) pour mettre une nouvelle fois en avant leurs attentes en matière de gouvernance, de transparence, et de rémunérations de mandats.

A ce sujet, Alain Courtois a précisé que le groupe de travail mis en place avec des représentants de l'opposition se réunirait une nouvelle fois dans la semaine.

Dans la foulée, le conseil communal a donné son feu vert à la désignation du successeur d'Ahmed El Ktibi au collège, comme échevin: Khalid Zian (PS).