M. Mahdi y confirme que, en coopération avec les représentants des grévistes de la faim et de la société civile, cette grève a pris fin. "Après 60 jours, les grévistes de la faim ont mis un terme à leur action, qui mettait leur vie en danger", ajoute-t-il. "La façon dont la situation a empiré ces dernières semaines m'a fort marqué. Il est bon qu'avec la société civile, nous ayons pu convaincre que la régularisation collective n'est pas une solution et que les procédures existantes sont humaines. C'est pourquoi nous continuons à informer les personnes dans la zone neutre sur les procédures de séjour existantes et sur leurs dossiers individuels. En outre, nous continuerons à travailler à l'amélioration structurelle des canaux de migration légale existants." Des personnes sont actuellement transférées à l'hôpital, dont certaines resteront en soins intensifs, ajoute le secrétaire d'État. La zone neutre mise en place par le gouvernement pour aider les sans-papiers individuellement "restera ouverte pendant un certain temps". "Les personnes en grève de la faim peuvent s'y rendre pour être conseillées afin de soumettre leur dossier individuel à la régularisation", rappelle M. Mahdi. "Je suis soulagé que la grève de la faim soit terminée. Je continuerai à ?uvrer pour une politique correcte et équitable", conclut-il. (Belga)

M. Mahdi y confirme que, en coopération avec les représentants des grévistes de la faim et de la société civile, cette grève a pris fin. "Après 60 jours, les grévistes de la faim ont mis un terme à leur action, qui mettait leur vie en danger", ajoute-t-il. "La façon dont la situation a empiré ces dernières semaines m'a fort marqué. Il est bon qu'avec la société civile, nous ayons pu convaincre que la régularisation collective n'est pas une solution et que les procédures existantes sont humaines. C'est pourquoi nous continuons à informer les personnes dans la zone neutre sur les procédures de séjour existantes et sur leurs dossiers individuels. En outre, nous continuerons à travailler à l'amélioration structurelle des canaux de migration légale existants." Des personnes sont actuellement transférées à l'hôpital, dont certaines resteront en soins intensifs, ajoute le secrétaire d'État. La zone neutre mise en place par le gouvernement pour aider les sans-papiers individuellement "restera ouverte pendant un certain temps". "Les personnes en grève de la faim peuvent s'y rendre pour être conseillées afin de soumettre leur dossier individuel à la régularisation", rappelle M. Mahdi. "Je suis soulagé que la grève de la faim soit terminée. Je continuerai à ?uvrer pour une politique correcte et équitable", conclut-il. (Belga)