Pour offrir une issue à Saad Hariri, actuellement en Arabie Saoudite, Emmanuel Macron l'avait invité mercredi pour "quelques jours" en France, ce qu'il a accepté. Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a confirmé jeudi que M. Hariri était libre de quitter Ryad "quand il veut". (Belga)

Pour offrir une issue à Saad Hariri, actuellement en Arabie Saoudite, Emmanuel Macron l'avait invité mercredi pour "quelques jours" en France, ce qu'il a accepté. Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a confirmé jeudi que M. Hariri était libre de quitter Ryad "quand il veut". (Belga)