Le chef du gouvernement a rencontré son homologue libanais, Saad Hariri, en visite à Bruxelles à l'occasion d'une conférence internationale des donateurs, qui se sont engagés à financer à hauteur d'environ 3,6 milliards d'euros l'aide humanitaire fournie en 2018 à la population et aux réfugiés syriens.

Les deux Premiers ministres ont notamment discuté des relations bilatérales entre les deux pays, qui sont "très bonnes" selon l'entourage de M. Michel. La Belgique abrite notamment une communauté libanaise d'environ 10.000 personnes. M. Hariri a également salué l'aide humanitaire que la Belgique fournit au Liban, principalement par le biais d'organisations onusiennes et internationales, comme l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA).

Le gouvernement belge a annoncé mardi qu'elle débloquait 26 millions d'euros d'aide humanitaire pour la Syrie et ses pays voisins en 2018. Le Liban, petit pays de quatre millions d'habitants, a vu arriver sur son sol au moins un million de réfugiés de la Syrie voisine, ravagée par une guerre meurtrière depuis 2011. Des élections législatives - les premières en près d'une décennie - sont prévues le 6 mai. M. Harri a aussi invité son homologue belge à se rendre au Liban.

Belga