La Commission électorale sud-coréenne a confirmé que le candidat du centre gauche Moon Jae-in (Parti démocrate de Corée) a remporté 13,42 millions de voix, devant son principal rival conservateur Hong Joon-pyo (24,03% soit 7,85 millions de voix), rapporte l'agence Yonhap. Le mandat présidentiel de Moon Jae-in a pris effet dès 08h00 le lendemain des élections anticipées, et il sera formalisé lors d'une prestation de serment à midi (05H00 HB) à l'Assemblée nationale à Séoul. Le démocrate rompt avec neuf années de gouvernement conservateur et son mandat court pour cinq ans. Mardi, 33 millions d'électeurs sud-coréens étaient appelés prématurément aux urnes après la destitution de la présidente Park Geun-hye, éclaboussée par un scandale de corruption et de trafic d'influence impliquant sa plus proche confidente et diverses entreprises, dont Samsung. En reconnaissant sa victoire, Moon Jae-in a promis de rétablir "la justice, le principe, le peuple qui gagne (contre le pouvoir) et un pays où le bon sens prévaut", cite l'agence Yonhap. "Je tendrai la main vers les gens qui ne m'ont pas soutenu afin que nous avancions tous ensemble vers une nouvelle République de Corée. (...) Je serai un président d'union qui servira les gens qui ne m'ont pas accordé leur soutien", a-t-il assuré. (Belga)

La Commission électorale sud-coréenne a confirmé que le candidat du centre gauche Moon Jae-in (Parti démocrate de Corée) a remporté 13,42 millions de voix, devant son principal rival conservateur Hong Joon-pyo (24,03% soit 7,85 millions de voix), rapporte l'agence Yonhap. Le mandat présidentiel de Moon Jae-in a pris effet dès 08h00 le lendemain des élections anticipées, et il sera formalisé lors d'une prestation de serment à midi (05H00 HB) à l'Assemblée nationale à Séoul. Le démocrate rompt avec neuf années de gouvernement conservateur et son mandat court pour cinq ans. Mardi, 33 millions d'électeurs sud-coréens étaient appelés prématurément aux urnes après la destitution de la présidente Park Geun-hye, éclaboussée par un scandale de corruption et de trafic d'influence impliquant sa plus proche confidente et diverses entreprises, dont Samsung. En reconnaissant sa victoire, Moon Jae-in a promis de rétablir "la justice, le principe, le peuple qui gagne (contre le pouvoir) et un pays où le bon sens prévaut", cite l'agence Yonhap. "Je tendrai la main vers les gens qui ne m'ont pas soutenu afin que nous avancions tous ensemble vers une nouvelle République de Corée. (...) Je serai un président d'union qui servira les gens qui ne m'ont pas accordé leur soutien", a-t-il assuré. (Belga)