Ryanair a ainsi évoqué les cinq jours de grève "de moins de 25%" de ses pilotes irlandais ces dernières semaines. Cela n'a pas empêché l'entreprise d'assurer 280 de ses 300 vols à destination ou en provenance d'Irlande, environ 75% des pilotes basés dans ce pays ayant continué à travailler normalement. Le même phénomène s'est répété mercredi en Allemagne, à l'occasion d'un arrêt de travail de pilotes et de membres du personnel de cabine. Près de 70% des salariés de Ryanair se sont malgré tout présentés au travail et la compagnie a pu effectuer 250 vols sur les 400 initialement prévus. En ce qui concerne la grève "limitée" du personnel de cabine du 28 septembre, dont la date doit être officialisée ce jeudi matin par les syndicats européens réunis à Bruxelles, l'entreprise s'attend à ce qu'une grande majorité de ses stewards et hôtesses travaillent normalement. Et ce tant à travers l'Europe qu'en Espagne, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas et au Portugal, les pays qui seront touchés par le mouvement à la fin du mois. "Il n'y aura donc pas de 'chaos de voyage' ou de 'perturbations généralisées'", affirme Ryanair. (Belga)

Ryanair a ainsi évoqué les cinq jours de grève "de moins de 25%" de ses pilotes irlandais ces dernières semaines. Cela n'a pas empêché l'entreprise d'assurer 280 de ses 300 vols à destination ou en provenance d'Irlande, environ 75% des pilotes basés dans ce pays ayant continué à travailler normalement. Le même phénomène s'est répété mercredi en Allemagne, à l'occasion d'un arrêt de travail de pilotes et de membres du personnel de cabine. Près de 70% des salariés de Ryanair se sont malgré tout présentés au travail et la compagnie a pu effectuer 250 vols sur les 400 initialement prévus. En ce qui concerne la grève "limitée" du personnel de cabine du 28 septembre, dont la date doit être officialisée ce jeudi matin par les syndicats européens réunis à Bruxelles, l'entreprise s'attend à ce qu'une grande majorité de ses stewards et hôtesses travaillent normalement. Et ce tant à travers l'Europe qu'en Espagne, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas et au Portugal, les pays qui seront touchés par le mouvement à la fin du mois. "Il n'y aura donc pas de 'chaos de voyage' ou de 'perturbations généralisées'", affirme Ryanair. (Belga)