"Oleg Dmitrievitch Baklanov, qui a dirigé notre industrie spatiale et le ministère des Constructions mécaniques de l'URSS, est mort aujourd'hui", a déclaré sur Twitter le directeur de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine. Peu connu à l'étranger à l'exception de cet épisode, Oleg Baklanov fut l'un des huit hauts responsables soviétiques à l'origine de la tentative de prise de pouvoir au dirigeant d'alors Mikhaïl Gorbatchev, qui débuta le 19 août 1991. Emmenés par le chef du KGB et le ministre de la Défense qui voyaient là un ultime moyen de "sauver" l'URSS, ces tenants de la ligne "dure" considéraient que Mikhaïl Gorbatchev avait été trop loin dans ses réformes. Ce coup d'État avorté se solda par un échec après trois jours d'incertitude, chars et manifestants se faisant face dans les rues de Moscou avant que les conjurés ne soient arrêtés. L'URSS sera officiellement dissoute à la fin de l'année 1991. Oleg Baklanov, né en 1932, était le vice-président du Conseil de défense auprès du président soviétique au moment de la tentative de putsch. De 1983 à 1988, il avait été ministre des Constructions mécaniques et à ce titre avait supervisé plusieurs programmes spatiaux soviétiques, dont l'emblématique et coûteux projet "Bouran" de navette spatiale russe. Après le coup d'État manqué, il fut emprisonné jusqu'en janvier 1993 puis amnistié en 1994. L'une des figures majeures de cette tentative de putsch, qui était ministre soviétique de la Défense à l'époque, Dmitri Iazov, est morte l'an passé à 95 ans. (Belga)

"Oleg Dmitrievitch Baklanov, qui a dirigé notre industrie spatiale et le ministère des Constructions mécaniques de l'URSS, est mort aujourd'hui", a déclaré sur Twitter le directeur de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine. Peu connu à l'étranger à l'exception de cet épisode, Oleg Baklanov fut l'un des huit hauts responsables soviétiques à l'origine de la tentative de prise de pouvoir au dirigeant d'alors Mikhaïl Gorbatchev, qui débuta le 19 août 1991. Emmenés par le chef du KGB et le ministre de la Défense qui voyaient là un ultime moyen de "sauver" l'URSS, ces tenants de la ligne "dure" considéraient que Mikhaïl Gorbatchev avait été trop loin dans ses réformes. Ce coup d'État avorté se solda par un échec après trois jours d'incertitude, chars et manifestants se faisant face dans les rues de Moscou avant que les conjurés ne soient arrêtés. L'URSS sera officiellement dissoute à la fin de l'année 1991. Oleg Baklanov, né en 1932, était le vice-président du Conseil de défense auprès du président soviétique au moment de la tentative de putsch. De 1983 à 1988, il avait été ministre des Constructions mécaniques et à ce titre avait supervisé plusieurs programmes spatiaux soviétiques, dont l'emblématique et coûteux projet "Bouran" de navette spatiale russe. Après le coup d'État manqué, il fut emprisonné jusqu'en janvier 1993 puis amnistié en 1994. L'une des figures majeures de cette tentative de putsch, qui était ministre soviétique de la Défense à l'époque, Dmitri Iazov, est morte l'an passé à 95 ans. (Belga)