Il a indiqué avoir été interpellé par des agents d'une brigade anti-extrémistes vers 20h00 (17h00) au moment où il arrivait au concert en compagnie de sa camarade du groupe Pussy Riot Veronika Nikoulchina, à l'invitation du leader de Scorpions. Il a également posté sur Twitter une vidéo montrant les deux agents refusant de s'identifier, comme requis par la loi. Le police de Moscou n'a fait aucun commentaire, selon l'agence russe Interfax. Mme Nikoulchina et M. Verzilov figuraient parmi les contestataires arrêtés et condamnés à une courte peine de prison pour avoir envahi un terrain de football au cours de la Coupe du monde en Russie en juillet 2018, avec l'intention de dénoncer les abus commis par la police russe. The Scorpions, dont la chanson "Wind of Change" a symbolisé la chute du Mur de Berlin en 1989, donnaient un concert à Moscou 30 ans après s'y être produits à l'époque soviétique. (Belga)