"Il est intolérable que, en raison de son militantisme critique à l'égard du gouvernement de son pays, Alexeï Navalny se retrouve visé de façon arbitraire par les autorités russes et privé de liberté", explique dans un communiqué Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International. "Son incarcération, motivée par des raisons politiques, étant due à l'usage qu'il a fait de son droit à la liberté d'expression et à ses activités pacifiques de militant, nous considérons Alexeï Navalny comme un prisonnier d'opinion". Amnesty International appelle en outre une nouvelle fois les autorités russes à ouvrir une enquête sur l'empoisonnement dont il a été victime et à veiller à ce que tous les responsables présumés soient traduits en justice dans le cadre d'une procédure équitable. La privation de liberté d'Alexeï Navalny a par ailleurs donné lieu samedi à des manifestations à Moscou et dans d'autres endroits en Russie, auxquelles les forces de sécurité russes ont répondu par un usage excessif de la force, ainsi que par des arrestations et des mises en détention massives, estime l'organisation de défense des droits de l'homme. La pétition est disponible sur amnesty.be/free-navalny. (Belga)

"Il est intolérable que, en raison de son militantisme critique à l'égard du gouvernement de son pays, Alexeï Navalny se retrouve visé de façon arbitraire par les autorités russes et privé de liberté", explique dans un communiqué Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International. "Son incarcération, motivée par des raisons politiques, étant due à l'usage qu'il a fait de son droit à la liberté d'expression et à ses activités pacifiques de militant, nous considérons Alexeï Navalny comme un prisonnier d'opinion". Amnesty International appelle en outre une nouvelle fois les autorités russes à ouvrir une enquête sur l'empoisonnement dont il a été victime et à veiller à ce que tous les responsables présumés soient traduits en justice dans le cadre d'une procédure équitable. La privation de liberté d'Alexeï Navalny a par ailleurs donné lieu samedi à des manifestations à Moscou et dans d'autres endroits en Russie, auxquelles les forces de sécurité russes ont répondu par un usage excessif de la force, ainsi que par des arrestations et des mises en détention massives, estime l'organisation de défense des droits de l'homme. La pétition est disponible sur amnesty.be/free-navalny. (Belga)