Ces demandes ont différentes justifications: une rupture avec la famille en cas de maltraitance par exemple; un nom trop long ou trop difficile à prononcer ou encore un patronyme prêtant à la moquerie. Dans le détail, 360 francophones et 398 néerlandophones ont changé de nom en 2013. Quant à la modification du prénom, elle a été obtenue par 342 francophones et 422 néerlandophones.

Au total, en tenant compte des demandes ne concernant que le nom ou le prénom et des demandes combinées, 913 noms de famille et 913 prénoms ont été modifiés l'an passé en Belgique. Ce nombre identique n'est que pure coïncidence, a encore précisé le SPF justice.

Ces demandes ont différentes justifications: une rupture avec la famille en cas de maltraitance par exemple; un nom trop long ou trop difficile à prononcer ou encore un patronyme prêtant à la moquerie. Dans le détail, 360 francophones et 398 néerlandophones ont changé de nom en 2013. Quant à la modification du prénom, elle a été obtenue par 342 francophones et 422 néerlandophones. Au total, en tenant compte des demandes ne concernant que le nom ou le prénom et des demandes combinées, 913 noms de famille et 913 prénoms ont été modifiés l'an passé en Belgique. Ce nombre identique n'est que pure coïncidence, a encore précisé le SPF justice.