Le ministre-président prévoit notamment la création de 4.350 stages en entreprise et formations professionnelles cette année, pour un coût de 3,43 millions. Rudi Vervoort souhaite également renforcer l'apprentissage des langues. Au total, 900.000 euros ont été dégagés pour créer une plate-forme d'apprentissage en ligne et renforcer le dispositif des chèques-langues.

Le ministre-président veut en outre sensibiliser les organismes publics quant au recrutement de Bruxellois. "C'est délicat: on ne peut pas faire de discrimination positive. Mais au travers d'une convention, comme on l'a fait avec la Stib, on peut faire en sorte qu'Actiris devienne le partenaire privilégié pour tout recrutement", précise-t-il.

Le ministre-président prévoit notamment la création de 4.350 stages en entreprise et formations professionnelles cette année, pour un coût de 3,43 millions. Rudi Vervoort souhaite également renforcer l'apprentissage des langues. Au total, 900.000 euros ont été dégagés pour créer une plate-forme d'apprentissage en ligne et renforcer le dispositif des chèques-langues. Le ministre-président veut en outre sensibiliser les organismes publics quant au recrutement de Bruxellois. "C'est délicat: on ne peut pas faire de discrimination positive. Mais au travers d'une convention, comme on l'a fait avec la Stib, on peut faire en sorte qu'Actiris devienne le partenaire privilégié pour tout recrutement", précise-t-il.