Cette nouvelle dynamique s'inscrit dans le renouvellement des cadres de l'entreprise puisqu'RTC s'est doté depuis janvier dernier d'un nouveau directeur général, Philippe Miest, issu de Sudpresse et chargé de mener dans les cinq années à venir ce chantier qui doit transformer l'image actuelle de RTC, et la moderniser. "L'équipe en place est très réceptive à cette nouvelle façon de décliner l'information sur différents canaux."

RTC va s'inspirer des cinq tables rondes réalisées durant les 12 derniers mois, tables rondes touchant les milieux socio-économiques, culturels, sportifs mais aussi des spectateurs lambda et des non-spectateurs.

"Ces tables rondes, durant lesquelles nous avons rencontré 250 personnes, nous ont permis de tracer les contours de la ligne rédactionnelle dont le nouveau rédacteur en chef devra s'inspirer", explique M. Peterkenne qui évoque un rajeunissement du public, des informations exclusives, une diversification des supports et des émissions ainsi qu'une innovation de contenu qui passera également par "plus de duplex, de directs grâce à des investissements en matériel pour lesquels un budget de 250.000 euros a été dégagé cette année", a aussi annoncé le président du conseil d'administration.

Ce nouveau rédacteur en chef devra être issu du monde audiovisuel, connaître la région liégeoise et marquer un grand intérêt pour les médias sociaux. Il pourrait entrer en fonction dès le mois de juin, date du départ programmé de Jacques Mertens, actuel rédacteur en chef.

M. Peterkenne a également annoncé l'intention de RTC Télé-Liège de quitter le Laveu "et s'installer au centre de la ville". Aucune date n'a cependant été fixée, ce dossier en étant à ses prémisses.

Dotée d'un budget annuel d'un peu plus de 3 millions d'euros, RTC Télé Liège est l'une des deux télévisions locales de la province de Liège et est diffusée sur le territoire de 55 communes. En moyenne, chaque jour, 126.000 spectateurs regardent ses différentes émissions.

Cette nouvelle dynamique s'inscrit dans le renouvellement des cadres de l'entreprise puisqu'RTC s'est doté depuis janvier dernier d'un nouveau directeur général, Philippe Miest, issu de Sudpresse et chargé de mener dans les cinq années à venir ce chantier qui doit transformer l'image actuelle de RTC, et la moderniser. "L'équipe en place est très réceptive à cette nouvelle façon de décliner l'information sur différents canaux."RTC va s'inspirer des cinq tables rondes réalisées durant les 12 derniers mois, tables rondes touchant les milieux socio-économiques, culturels, sportifs mais aussi des spectateurs lambda et des non-spectateurs."Ces tables rondes, durant lesquelles nous avons rencontré 250 personnes, nous ont permis de tracer les contours de la ligne rédactionnelle dont le nouveau rédacteur en chef devra s'inspirer", explique M. Peterkenne qui évoque un rajeunissement du public, des informations exclusives, une diversification des supports et des émissions ainsi qu'une innovation de contenu qui passera également par "plus de duplex, de directs grâce à des investissements en matériel pour lesquels un budget de 250.000 euros a été dégagé cette année", a aussi annoncé le président du conseil d'administration. Ce nouveau rédacteur en chef devra être issu du monde audiovisuel, connaître la région liégeoise et marquer un grand intérêt pour les médias sociaux. Il pourrait entrer en fonction dès le mois de juin, date du départ programmé de Jacques Mertens, actuel rédacteur en chef.M. Peterkenne a également annoncé l'intention de RTC Télé-Liège de quitter le Laveu "et s'installer au centre de la ville". Aucune date n'a cependant été fixée, ce dossier en étant à ses prémisses.Dotée d'un budget annuel d'un peu plus de 3 millions d'euros, RTC Télé Liège est l'une des deux télévisions locales de la province de Liège et est diffusée sur le territoire de 55 communes. En moyenne, chaque jour, 126.000 spectateurs regardent ses différentes émissions.